A la recherche d'un certificateur PEB Résidentiel agréé pour la Région de Bruxelles-Capitale ?
Vous êtes au bon endroit !


Pourquoi cette nouvelle réglementation ?

Pour répondre au défi énergétique actuel, la Région de Bruxelles-Capitale a, entre autres, adopté une ordonnance qui vise à diminuer la consommation d’énergie primaire et les émissions de CO2 liées à l’exploitation des bâtiments, tout en garantissant le confort de leurs occupants : la réglementation PEB.
Cette réglementation découle d’une obligation européenne. En Belgique, les Régions Flamande et Wallonne ont donc également développé des réglementations PEB qui poursuivent un même objectif mais dont l’application peut être différente.
Pour la Région bruxelloise, il s’agit d’un outil majeur pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de CO2 dans la mesure où la consommation des bâtiments y représente 70 % des consommations énergétiques globales.


Dans quel cas est-ce obligatoire ?

Dans le cadre d’une transaction immobilière, tant bien une mise en vente qu'une location, d’un bien situé en Région de Bruxelles-Capitale, en Wallonie ou en Flandre, le propriétaire du bien ou l'intermédiaire qu'il a désigné (agence, notaire, ...) doit obligatoirement disposer d'un certificat PEB dès la mise sur le marché.


A quoi sert le certificat ?

Le certificat PEB a un but informatif. Il présente la performance énergétique du bien sur une échelle allant du A (très économe) au G (très énergivore). Cette performance énergétique est établie sur base des caractéristiques énergétiques du bien (superficies de déperditions, isolation, type de chaudière, système de ventilation,…), récoltées sur site et ensuite encodées dans un logiciel de calcul par le certificateur et en tenant compte de plusieurs hypothèses de calcul comme par exemple un comportement standardisé de l’occupant et une année climatique moyenne. Par conséquent, le résultat du certificat PEB peut être différent de la consommation constatée sur votre facture, ce montant étant fortement lié à votre comportement et aux conditions climatiques.
Le résultat ne tient pas compte de la consommation réelle de l’ancien occupant, celle-ci n’ayant aucune influence sur la consommation réelle du futur occupant.
Ceci permet au candidat acquéreur ou au candidat locataire de comparer de manière simple et objective les différents biens qu'il visite du point de vue de leur consommation énergétique.


Combien cela coûte ?
Comment optimiser le résultat de mon certificat ?
Puis-je bénéficier de primes ?

Vous trouverez toutes les réponses à vos questions en parcourant le site Wikinergie. Pour prendre un rendez-vous avec un de nos certificateurs, rien de plus simple, il vous suffit de nous téléphoner ou de nous envoyer un message via le formulaire de contact.

Merci de votre confiance et à très vite.


Prendre rendez-vous

Vous pouvez nous contacter par téléphone au 0475 51 76 70 ou par email via le formulaire de contact ci-dessous:



Le saviez-vous ?

Vous pouvez facilement limiter les déperditions de chaleur simplement en fermant les rideaux, les stores ou les volets pendant la nuit. Si vous possédez du simple vitrage, vous réduirez les pertes de chaleur de 30 à 50%. Vous pouvez également utiliser des bas de portes qui empêcheront l’air froid d’entrer chez vous.
Isoler votre habitation vous permet de stabiliser les températures intérieures en évitant les pertes de chaleur. Vous ne surconsommez donc plus et faites des économies (jusqu’à 40%). Cependant, avant d’isoler votre logement, pensez à réaliser un audit énergétique qui vous permettra d’avoir une vue globale sur les travaux à entreprendre mais aussi d’obtenir des primes pour la réalisation de ceux-ci.
L’air de nos habitations est 5 à 10 fois plus pollué qu’à l’extérieur à cause des solvants contenus dans les peintures et les meubles, des poubelles, des détergents, des bougies, des diffuseurs de produits chimiques odorants, etc. Il est donc très important d’aérer son intérieur. En hiver, ne le faites pas de façon continue mais créez plutôt un courant d’air pendant une durée de 10 min pour éviter de perdre la chaleur emmagasinée par les murs et les objets.
Vos radiateurs sont chauds dans le bas mais la chaleur ne monte jamais ? C’est qu’il est temps de purger vos radiateurs. Si vous avez plusieurs étages, commencez par purger les radiateurs des étages inférieurs. Cet exercice est à réaliser plusieurs fois par an et ce, sans éteindre la chaudière.